Skip to Content

Menu
Cuire sur une planche de bois? Vraiment!

Cuire sur une planche de bois? Vraiment!

Cuire sur une planche de bois? Vraiment!

La cuisson sur planche est une technique qui tire ses origines dans le nord-ouest du pacifique canadien et américain, plus précisément chez les Amérindiens Haïdas de cette région.  Les Haïdas ficelaient un saumon entier entre deux planches de cèdre, le plaçaient directement

sur le feu et le cuisaient lentement. Cette technique pouvait  aussi être utilisée en fixant des pièces de viande sur une planche de bois placée à la verticale à quelques centimètres du feu.

Aujourd’hui, la cuisson sur planche est beaucoup plus diversifiée et amusante. La diversité des produits alimentaires et l’accessibilité des matériaux nous permettent de faire des trucs pas mal plus flyés que le traditionnel saumon sur la planche. Je suis d’accord avec vous, le saumon sur la planche c’est très bon, mais imaginez un brie fumé garni de petits fruits ou un brownie cuit dans un moule en bois. Ce n’est pas la même game !

Les bois à utiliser pour les planches à fumer sont normalement des essences de bois franc (chêne, érable, noyer…) ou d’arbres fruitiers (pommier, pacanier, olivier…). Pour utiliser  des planches ou des bûches de ces essences, il faut s’assurer que le bois est exempt de tout contaminant pouvant nuire à votre santé. Par exemple, des champignons ou un imperméabilisant. Dans le doute, achetez d’un commerçant spécialisé. Vous aurez beaucoup plus de choix et un produit fini qui offrira un meilleur résultat.

Le trempage de la planche à fumer est nécessaire que pour les longues cuissons (30 minutes et plus). Au besoin, il faudra faire tremper les planches de 1 à 2 heures dans une eau chaude (favorise l’absorption)avant d’y déposer les aliments. Déposez un poids sur les planches pour faciliter le trempage.

Lorsque le trempage n’est pas nécessaire, déposez directement les aliments sur la planche sèche et préparez vous une bouteille à jet (vaporisateur) remplie d’eau.  Réglez votre bouteille au jet direct et aspergez délicatement les flammes qui se forment sur le côté à l’occasion. Le principe est assez simple, il s’agit de maintenir un équilibre entre la facilité d’exécution de la technique et le niveau de fumée désiré.

Par exemple, si je fais tremper une planche pour une cuisson de moins de 30 minutes, je n’aurais aucun trouble à contrôler le feu, mais je n’aurais presque pas de gout de fumé.  Même principe à l’inverse. Si je ne fais pas tremper ma planche suffisamment longtemps pour une cuisson trop longue, je vais constamment courir pour contrôler mon feu et je vais avoir un goût de brûlé sur la nourriture qui est  en bordure de ma planche.

Il faut se rappeler que les flammes sont notre ennemies. Elles ne produisent pas de fumée, elles consument notre planche plus rapidement et brûlent la nourriture.  Le secret c’est l’équilibre.

Bon BBQ,