Skip to Content

Menu
BBQ, Le bon vieux temps !

BBQ, Le bon vieux temps !

BBQ, le bon vieux temps!

Est-ce que vous vous rappelez le temps où tout était fait à la main? Le temps où les mains de notre grand-père étaient tellement rugueuses que les fesses de grand-maman étaient soigneusement exfoliées tous les soirs.  Le temps où les choses prenaient le temps qu’il fallait pour devenir ce qu’elles devaient être et que chaque facteur qui accélérait les choses était démonisé.

Je ne parle pas de retourner dans cette ère, loin de là. Mon cellulaire et mon iPad ne pourraient évidemment pas se passer de moi. Par contre, je ne sais pas pour vous, mais je peux facilement me passer  d’eux lorsque je retourne aux sources. Avec un camping, un feu, une soirée entre amis ou un BBQ.

Faire du BBQ c’est retourner à la racine même de notre évolution. C’est d’accepter que l’évolution n’offre pas toujours la meilleure option. Oui un four c’est beaucoup plus pratique qu’un BBQ, mais jamais un four ne pourra m’offrir d’aussi bonnes côtes levées que mon bon vieux BBQ. Jamais un four ne pourra m’offrir une cuisson aussi juteuse  pour mon  steak (fin du débat).

C’est exactement pour ça que j’aime autant le BBQ. Avec un minimum de tracas vient toujours un maximum de résultat.  C’est une cuisine qui refuse d’accepter le changement et qui favorise les traditions avant tout. Une cuisine authentique qui ne joue pas de jeux pour être connue, car tout le monde la reconnait naturellement dans sa plus grande simplicité.

Le BBQ ce n’est pas juste un appareil ménagé, c’est un autel en l’honneur d’un million d’années d’histoire. Un témoin de l’accomplissement  de la race humaine.  Il était là à nos débuts et il y sera encore le jour de notre extinction.

Le BBQ c’est un culte, c’est une religion, mais c’est une culture avant tout. Une culture qui me fascine et pour laquelle je dévoue entièrement la somme de toutes mes années d’apprentissages et de formation. J’espère pouvoir, au fils du temps, vous offrir une source de contenu incroyable et de vous transmettre ma passion pour cette culture.

Merci de me suivre,
Louis-Philippe Dupuis